Fermer une modal et recharger la page parente

Voilà un petit script tout bête pour fermer une modal bootstrap  (http://getbootstrap.com/javascript/#modals) et recharger la page qui l’a ouverte.

Je me base sur l’exemple standard donné par la doc (lien ci-dessus) pour les classes (.modal-content) et les Id (#myModal).

Une fois votre traitement fini, appelez le js ci-dessous :

$('.modal-content').html('');
$('#myModal').on('hidden.bs.modal', function () {
window.location.reload(true);
});
$('#myModal').modal('hide');

$('.modal-content').html('');

va vider le contenu de la modal (pour éviter qu’il se réaffiche si la modal est ouverte) ; c’est optionnel
$('#myModal').on('hidden.bs.modal', function () {
window.location.reload(true);
});

passe l’instruction de recharger (reload) la page parente lorsque la modal sera fermée
Et enfin,
$('#myModal').modal('hide');

passe l’instruction de fermer la modal.

Blues

La vie d’entrepreneur n’est pas simple.

Il y a bien sûr le plus visible : jongler avec toutes les tâches qui vous incombent, production, facturation, gestion, etc. Les 35h sont un doux rêve de salarié, on s’en sort bien si on est en-dessous de 45h par semaine.

Il y a aussi les orientations stratégiques de la société, que faire, comment le faire, avec qui… Et peu de temps disponible pour bien y penser.

Il y a enfin la gestion des problèmes. Internes : avec les salariés, la trésorerie, les plannings… Externes, avec les clients, les prospects, les sous-traitants, les partenaires…

Quand j’ai démarré l’activité, je ne voyais que deux « problèmes » : vendre et produire. Produire, je savais faire, restait à apprendre à vendre. J’ai appris.

J’ai aussi appris à gérer mon temps et mon stress, j’ai appris à travailler le soir et le week-end, j’ai appris à réclamer le paiement d’une facture, j’ai appris à négocier, faire des compromis, gagner et perdre la face, j’ai appris à prendre sur moi, accepter, refuser, j’ai appris à me garder du temps pour réfléchir, anticiper, prévoir, j’ai appris à travailler avec des clients difficiles, exigeants,  toxiques, j’ai appris à être un client chiant pour les sous-traitants, j’ai appris à exiger, j’ai appris l’humilité, l’écoute, la reformulation, j’ai appris à transmettre mes connaissances, j’ai appris tant de choses qu’une école n’aurait pas pu m’apprendre.

La fatigue revient souvent. Les doutes. Qu’est-ce que je fous là. Pourquoi je m’emmerde. Les réponses, on les a, ce sont de fausses questions. On a besoin de se les poser, pour relancer la machine.

Et puis il arrive des coups durs, vraiment durs. La tréso au plus bas, un coup de pute d’un client, un projet presque signé et finalement non, un projet foireux. Ces coups durs amènent les mêmes questions, mais pas les mêmes réponses. Quand on voit, avant le prochain virage, la possibilité que la boite coule, les questions ont un autre sens. Elles deviennent vraies. Elles ne sont plus là pour relancer la machine, mais pour aider à entrevoir la possibilité que cette fois, c’est la fin.

Qu’à un moment, il faut arrêter de se battre. Que l’abandon peut être une solution, peut être la meilleure solution.

 

Cet article a été écrit fin octobre 2015. Il n’a pas été publié dans l’immédiat car je voulais me donner encore une chance.

L’épilogue, c’est que ce coup dur a été le dernier de la société.

Semaine 45 2015

Le Congrès américain accepte le car-hacking

Les lois sont ainsi faites d’exception, et le Congrès avait prévu, dans la loi sur le copyright, d’accepter certaines exceptions, par exemple si le fait de ne pouvoir modifier le logiciel mettait en danger ses utilisateurs. Le Congrès vient donc d’accepter le fait que les utilisateurs de voitures bourrées de logiciels puissent modifier ce logiciel sans violer la loi ni perdre la garantie sur le véhicule. Utilisateurs… et chercheurs en sécurité, qui vont probablement s’en donner à coeur joie dans les prochains temps.

Source : http://www.wired.com/2015/10/library-of-congress-says-its-ok-to-hack-your-car/

Facebook instaure le 2G Tuesday

L’initiative de Facebook est plutôt louable. Partant du constat que désormais la plupart de leurs utilisateurs sont « mal connectés », Facebook propose à ses employés de voir à quoi ressemble l’appli mobile avec une connexion pourrie (enfin, 2G quand même, pas 56K). Une idée que beaucoup pourraient imiter, ça ne serait pas du luxe.

Source : http://www.numerama.com/business/128458-facebook-instaure-le-2g-tuesday-pour-se-confronter-au-bas-debit.html

Les objets connectés, le début de la fin de la bulle

Les objets connectés sont souvent dépeints auprès du grand public comme une panacée, l’avenir en marche, le futur à portée de main, sauf que les exemples utilisés m’ont toujours laissée perplexe : si je peux comprendre l’intérêt d’une montre qui calcule les kilomètres parcourus pour les sportifs, j’ai en revanche plus de mal à voir la fourchette connectée autrement que comme un gadget à la con.

Eh bien il semblerait que la bulle soit en bonne voie d’éclater, le public commençant à jeter un regard critique sur ces objets.

Source : http://www.telerama.fr/scenes/les-accessoires-connectes-pas-si-branches,132796.php

Semaine 43-2015

Quelles sont les tâches les plus difficiles pour un développeur ?

Une petit sondage très intéressant a été publié cette semaine, sur le thème ci-dessus. Si des réponses auxqueles on pouvait s’attendre ressortent (comme « travailler sur le code d’un autre »), des choses plus étonnantes sont mises en avant : « Concevoir une solution » ne reçoit que 0.83% des votes, soit, en passant, ce qui pourrait passer pour la chose la plus difficile à faire, est bonne dernière. J’ai bien rigolé en voyant « Nommer correctement les choses » recevoir pratiquement 8% de votes, au final, nous développeurs on est tous les mêmes. Les $tmp, $bidon et autres $a ont une belle vie devant eux 😉

Source : http://www.developpez.com/actu/91436/Quelles-sont-les-taches-les-plus-difficiles-pour-un-developpeur/

Quelques ressources sur Code Igniter

Un développeur a eu la gentillesse de rencenser des ressources récentes sur Code Igniter (attention à la boucle infinie, certaines se trouvent sur ce blog 😉 )

Source : http://www.developpez.net/forums/d1548180/php/bibliotheques-frameworks/code-igniter-ressources-code-igniter-developpeurs-php-experimentes/#post8413005

La veille techno

J’ai déjà relayé un article sur la veille techno sans fin , c’était du même auteur, il a un peu mûri sa réflexion et propose un article plus abouti, plus complet, avec d’autres solutions.

Source : http://www.miximum.fr/veille-techno-vieux-croutons-paris-web-2015.html

Erreur 403 sur le sites avec Wamp et Apache 2

Depuis que j’ai mis à jour Wamp pour passer à une version récente d’Apache et surtout de PHP, je n’arrivais plus à faire tourner mes sites. J’avais systématiquement une erreur 403 et les logs ne disaient rien de plus.

403 voulant dire problème de droits d’accès, et vu que sous Windows, les droits d’accès sont inexistants, ça semble plutôt mal barré.

Ca fait quelques mois que j’ai le problème mais l’erreur était juste l’excuse qu’il me fallait pour ne pas bosser… J’ai fini par m’y atteler, la solution est sur le forum de Wamp, et j’aurais dû m’en douter vu que tout cela avait aussi merdé sur mon LAMP quand j’ai mis Apache à jour.

Bref, les directives

Order Deny,Allow
Allow from all

ne sont pas comprises par Apache 2, il faut les remplacer par :

Require local

Et plus précisément, comme décrit sur le forum (en lien en fin d’article) :

<IfDefine APACHE24>
    Require local
    Require ip 192.168.1
  </IfDefine>

  <IfDefine !APACHE24>
    Order Deny,Allow
	  Deny from all
	  Allow from localhost ::1 127.0.0.1
   </IfDefine>

Source : http://forum.wampserver.com/read.php?2,133666