Les bookmarks dans Eclipse, ou comment gagner en efficacité

Je viens de découvrir une fonction fabuleuse dans Eclipse, peut-être qu’elle est archi-connue, mais bon, je la partage ici pour les derniers troglodytes qui sont comme moi.

Je suis sur un projet en Symfony, donc avec beeeeeaucoup de fichiers, et comme dans tout framework, il s’agit plus de copier-coller du code que d’en inventer, je passe donc mon temps à ouvrir des fichiers pour rechercher un bout de code qui va me resservir. J’ai le choix entre :

  • avoir 10 onglets ouverts, dont 6 masqués parce que fenêtre de l’éditeur trop petite
  • ajouter un écran (voire deux) pour pouvoir tout afficher (3 écrans sur le bureau, ça va le faire)
  • splitter mes fenêtres pour avoir les fichiers sous la main, mais je passe mon temps à jongler entre les éditeurs

Dans un éclair de lucidité, je me dis, bon sang ce serait génial si on pouvait mettre des pages en favoris, pour pouvoir les retrouver rapidement. Un petit coup de google pour savoir ce qu’on peut faire, et bam ! Eclipse a pensé encore mieux que ça.

Il y a une fonctionnalité « bookmarks » de base, qui permet tout bêtement de mettre en favori, non pas une page, mais un endroit dans le code. Avec mes DAO qui font des kilomètres, c’est encore mieux que ce que j’avais espéré.

Pour mettre un bookmark dans le code, faites un clic droit sur la gouttière de gauche (là où se trouvent les numéros de ligne) et… Add bookmark ! plus simple tu meurs. Je ne sais même pas comment j’ai fait pour ne pas voir cette fonctionnalité plus tôt.
Eclipse demande un nom puis il stocke tout cela dans la vue « bookmarks », que l’on peut afficher en allant dans Window > Show view > Other puis General > Bookmarks. Ensuite déplacez la vue où vous voulez. Ça peut être utile de l’afficher horizontalement car Eclipse indique d’autres infos en plus du nom du bookmark : la ressource, le chemin et la ligne. Perso, je m’en fiche, je l’ai déplacée à droite et je ne vois que le nom du bookmark.

Pour accéder à la ressource, double-clic sur le bookmark, pour le supprimer, clic droit > delete.

C’est une nouvelle victoire pour l’efficacité du codage.

Merci à Luis de la Rosa pour son article qui décrit très bien cette fonctionnalité, même s’il date de 2005
http://www.luisdelarosa.com/2005/02/16/eclipse-tip-use-bookmarks-to-track-important-places-in-your-code/

A noter que Netbeans utilise des signets, mais de manière beaucoup moins pratique puisqu’il n’y a pas de « navigateur » de signets, on ne peut que sauter d’un signet à un autre.
http://netbeansblog.com/tutorial/using-coding-bookmarks-in-netbeans/

 

Commentaires

  1. merci pour cet astuce que je viens de découvrir également. Par contre, je travaille sur un projet partagé via Git. Or mes collègues ne voient pas mes bookmark locaux, y a t il moyen de partagé ceux ci ? Merci

  2. je suppose que les bookmarks sont stockés dans les fichiers générés par Eclipse dans le dossier de travail, peut-être en partageant ces fichiers ?

Les commentaires sont fermés.